الأربعاء, 13 نوفمبر 2019 10:21

chronologie du harak partie (2)

كتب بواسطة :

Abdelaziz Bouteflika est au commande depuis 1999, placé par les militaires ce Dinosaure de la politique algérienne est plusieurs fois hospitalisé pour AVC .

Il apparait pour la dernière fois en fauteuil roulant en novembre 2018. Un cadavre qui gouverne un pays jeune. O6 ans sans entendre la voix du président. Les algériens sont gouvernés par un cadre est ont droit à des scènes hallucinantes : un cheval donné comme cadeau à un cadre, des ministres qui s’adressent a une photo, une image qui assiste à la prière de l’AID.

Le deux février 2019 le FLN renouvelle son soutient au président et le propose comme candidat à sa succession les partis de la coalition lui emboitent le pas c’est la goutte qui fait déborder le vase. Le peuple a ressenti la honte et l’humiliation.

Ce gouvernement qui a toujours mépriser le peuple vient de signer son arrêt de mort. Nekkaz homme d’affaire franco algérien lance sa campagne et fait son show dans un désert politique à Khenchala la jeunesse exige le retrait de la photo géante de Boutef .

Scène inimaginable le portrait géant est retiré et jeté à terre. Le règne du cadre prend fin. En moins de 48 heures c’est tout le pays qui va se soulever.

Les réseaux sociaux appellent à un soulèvement pour le 22 février. Un sentiment de peur plane sur le pays.

Peur des débordements de l’infiltration de la manipulation de la répression. Le 22 février, Alger retient son souffle le pourvoir à mobiliser les forces de l’ordre mais ne parvient pas à dissuader les algériens qui envahissent les rues de la capitale après la prière du vendredi Des jeunes et des moins jeunes hommes femmes. les forces de l’ordre tentent d’endiguer le mouvement quelques incidents émaillent le début des manifestations.

Les premières personnes sont embarques. Mais c’est raz de marée plus d’un millions de femmes d’enfants occupent les rues d’Alger. Plusieurs villes rejoignent le mouvement "Djibou BRI djibou Sa3ika makache Elkhamssa Ya bouteflika" C’est l’acte 1 d’une révolution qui ne dit pas son nom.

Le sentiment de peur laisse place à une explosion de joie un sentiment magnifique une Algérie jeune belle un peuple fier d’appartenir à une nation à l’Algérie Ce scénario surréaliste du 22 va se répéter tous le vendredi.

Les algériens inventent un nouveau mode de soulèvement. Le pouvoir est désarçonné par le pacifisme et l’union de la foule. Il hésite sur la démarche à suivre. Entre répression manipulation et tentative de division. .... A suivre

المزيد في هذه الفئة : « Laicité dites vous Silmya »
قراءة 234 مرات آخر تعديل في الأربعاء, 13 نوفمبر 2019 10:27